L’Agritech

Aujourd’hui, l’agriculture semble suivre une certaine voie de « déshumanisation ». Elle est en pleine mutation, et le secteur qui était autrefois rattaché à l’activité humaine traditionnelle tend aujourd’hui à être robotisé. Les machines ne se contentent plus d’aider le paysan mais sont de plus en plus autonomes, notamment à travers des projets de recherche et développement (R&D) comme celui du robot-paysan.

La filière agricole est plus que jamais consciente de l’urgence climatique qui pousse les agriculteurs à adopter de nouvelles pratiques. Par exemple, en réduisant l’usage des intrants chimiques, les agriculteurs doivent aussi faire face aux investissements et au temps que cela demande. La compétition international étant féroce dans le domaine de l’agriculture, c’est tout naturellement qu’un secteur complet de Deeptech s’est spécialisé dans ce que l’on nomme l’Agritech.

Qu’est ce que l’Agritech ?

L’agriculture, contrairement à certaines idées reçues, est un secteur des plus électroniques où de plus en plus de développements de technologie profonde apparaissent. Ces projets ont trait notamment à la métrologie précise, le froid, le stockage et les robots.

L’agritech est un secteur jeune mais en pleine ébullition qui peut cependant s’adresser à toutes les étapes de la filière agricole.

Qu’est ce qu’une startup agritech ?

Les startups de l’agritech sont des entreprises, fondées pour la plupart par de jeunes entrepreneurs qui ont identifié un ou plusieurs défis du secteur agricole et ont choisi d’y apporter une solution technologique.

La conviction des stratups de l’Agritech est que la technologie peut se mettre au service de l’agriculteur, rendre son quotidien plus simple et agir pour éviter l’utilisation de substances nocives pour l’environnement et le consommateur final.

Pourquoi innover en agritech ? Quels enjeux ?

Il est intéressant d’innover en agritech puisque cela concerne tout le monde et la population ne cesse de croitre sur la planète avec un enjeu de taille : réussir à nourrir tout le monde sans épuiser les ressources naturelles.

L’agriculture traditionnelle est en train de s’essouffler

L’agriculture traditionnelle qui s’est développée dans les pays industrialisés au moment de la révolution industrielle reposait sur un modèle agricole intensif et un système économique productiviste. L’utilisation massive de composant chimiques et des biotechnologies s’est en effet révélée très efficace pour garantir une production importante à moindre coût. Mais ce modèle de développement épuise les ressources naturelles, pollue et accroît l’impact carbone des activités agricoles. Par ailleurs, il ne permet pas de répondre au besoin des populations les plus pauvres et augmente le risque d’insécurité alimentaire.

L’agriculture massive est en plein changement

Face à la crise écologique, les agriculteurs doivent agir pour conserver leur compétitivité. Leurs outils technologiques sont de plus en plus sophistiqués et chers, ils mettent donc en place des systèmes de financement innovants pour répondre à ces besoins.

Pour innover, les agriculteurs doivent investir. Aussi, afin de ne pas pénaliser les petites exploitations et celles qui n’arrivent plus à financer les coûts de production, des systèmes de financement novateurs doivent être mis en place pour accompagner leurs projets.

Les acteurs de l’agritech jouent un rôle clé dans la transition écologique

Les acteurs de l’agritech (start-up, équipementiers, distributeurs…) sont devenus les acteurs clés de la transition écologique. La majorité d’entre eux sont issus de l’écosystème des nouvelles technologies numériques qui ont su allier innovation, capital risque et prise de décision rapide. Les agriculteurs sont en quête d’innovation pour réduire leurs coûts de production tout en améliorant leur performance économique et environnementale.

Dans la vie agricole, qu’apporte le secteur Agritech ?

Une centaine d’agriculteurs utilise aujourd’hui le GPS pour surveiller leur semis, soit plus que les véhicules et engins agricoles réunis. Ça permet une meilleure gestion de l’espace et donc une meilleure utilisation du temps.

Le dernier atout des agriculteurs est la robotique et c’est désormais possible pour le labour, le désherbage, l’irrigation ou encore les traitements phytosanitaires. Pour agir efficacement sans trop d’investissement, ils peuvent aussi utiliser des drones agricoles qui vont récolter des images afin d’optimiser les traitements.

Les plateformes collaboratives sont également là pour accompagner efficacement cet état de transition : elles permettent aux acteurs de l’agritech d’être plus visibles et accessibles. Ainsi, un agriculteur peut voir en temps réel les innovations qui se font, sous quelle forme elles sortent…

Quels secteurs agricoles sont visés par les innovations Agritech ?

Les secteurs visés sont très divers et touchent à l’ensemble des activités de l’agriculture. On peut citer :

les systèmes d’irrigation

(Par exemple : semis, labourage, culture, récolte…)

L’agritech permet de trouver de nouvelles solutions d’irrigation. Ces derniers sont également astucieusement conçus pour améliorer la maîtrise des consommations d’eau et d’engrais, réduire les coûts de production tout en limitant l’impact carbone.

la géolocalisation

(Par exemple : GPS, plateformes collaboratives)

Les acteurs de l’agritech permettent de développer des outils de géolocalisation plus performants et plus accessibles aux agriculteurs. Ainsi, ils améliorent leur gestion du temps et de l’espace.

le négoce

(Par exemple : marketplace, plateformes collaboratives)

Les acteurs de l’agritech permettent aux agriculteurs de trouver des fournisseurs fiables sur les actifs numériques. Ils permettent ainsi d’améliorer la qualité des échanges et de simplifier les négociations commerciales.

les drones agricoles

(Par exemple : sur le labourage, l’irrigation, le suivi du bien-être animal)

Les agriculteurs peuvent aujourd’hui utiliser des drones agricoles pour récolter des images en conditions réelles. Ces données sont ensuite collectées et analysées afin d’optimiser le travail du champ visuellement, sans avoir besoin de se déplacer.

la robotique agricole

(Par exemple : le labourage, la récolte)

La robotique agricole permet à l’agriculteur d’augmenter son efficacité tout en tenant compte des contraintes biologiques du sol.

le traitement phytosanitaire

(Par exemple : le désherbage)

Grâce aux laboratoires de l’agritech, les agriculteurs peuvent aujourd’hui trouver des solutions pour réduire leur consommation d’intrants phytosanitaires tout en améliorant l’efficacité.

la surveillance des cultures

(Par exemple : l’alarme, la vérification des essais)

Les acteurs de l’agritech permettent aux agriculteurs d’avoir un accès à des outils de surveillance et d’alerte. Ils peuvent ainsi réagir à temps en cas de besoin.

l’alimentation des élevages

(Par exemple : l’enrichissement de la litière)

L’agritech permet d’améliorer le bien-être animal et la productivité des élevages sans les perturber. Les agriculteurs peuvent ainsi trouver des solutions innovantes pour optimiser les conditions d’élevage.

la santé des élevages

(Par exemple : les maladies)

Les acteurs de l’agritech permettent aux agriculteurs de trouver des solutions sur le terrain afin d’y répondre et de les faire évoluer. Ils améliorent ainsi le suivi du bien-être animal et la gestion des maladies.

les biocombustibles

(Par exemple : la culture du colza)

La filière agricole en France est le deuxième producteur mondial de biodiesel. Les acteurs de l’agritech permettent aux agriculteurs d’améliorer la production des biocombustibles

On pourraient encore citer et énumérer de nombreux secteurs tant l’agriculture est au cœur de l’économie depuis toujours.